Pierre
  • Home
  • Blog
  • La grande histoire de Chichester en 7 périodes-clés

L'histoire de Chichester à travers les âges

La ville-cathédrale de Chichester dans le sud-est de l’Angleterre a une longue histoire qui s’étend de l’Antiquité à nos jours.

Chichester se situant proche de la côte anglaise de la Manche, il existe plusieurs liens avec la France.

  • C'est le cas de Roger de Montgommery, le conseiller de Guillaume le Conquérant, sire d'Alençon et maître du Sussex au lendemain de la Bataille de Hastings.
  • On retrouve encore un peu de Normandie dans le célèbre monument de la Market Cross.
  • Enfin, depuis 1959, Chichester est jumelée à Chartres, qui a donné son nom à un grand axe routier à l'ouest de la cathédrale : l'avenue de Chartres. 

Pour mieux apprendre à connaitre la capitale du West Sussex, voici un résumé des dates-clés de l’histoire de Chichester.


La Grande-Bretagne romaine

Roman Britain 55 avant J.-C. - 410 après J.-C.

55 - 54 av. J-C

Invasions de la Grande-Bretagne par Jules César.

43 APRÈS J-C

Invasion romaine réussie de la Grande-Bretagne par l'empereur Claudius.

46

Fondation de la ville de Noviomagus Reginorum (aujourd'hui Chichester) comme symbole de la puissance de Rome.

75

Achèvement du magnifique palais romain de Fishbourne situé à un kilomètre du centre-ville de Chichester.

années 300

Construction de la villa romaine de Bignor dans le cadre d'une révolution agricole et de la création de grands domaines et de fermes.

350

Ajout de grands bastions aux remparts de la ville pour renforcer la défense contre les invasions.

410

Abandon de la Grande-Bretagne par l'Empire romain.

L'histoire de Chichester sous l'occupation romaine

Commençons l'histoire de Chichester par l'époque romaine. Noviomagus Reginorum était une importante colonie romaine en Grande-Bretagne.

La ville abrite encore plusieurs vestiges de cette époque, dont des sections de ses remparts romains du 3e siècle et les ruines des thermes.

Une ville romaine bien équipée

Les ingénieurs romains dotent la nouvelle ville d'une série de bâtiments publics, dont un forum basilique, un grand bain public (les thermes), un théâtre, un amphithéâtre et une série de temples pour abriter les dieux.

Novium Museum, Chichester © French Moments

Les vestiges des thermes romains au musée Novium de Chichester © French Moments

Les preuves archéologiques suggèrent qu'il existait une population aisée à Chichester qui vivait dans de luxueuses maisons de ville construites en pierre. Celles-ci avaient des toits en tuiles, des pièces décorées de plâtres peints et des sols en mosaïque intégrant un chauffage au sol.

Cathédrale de Chichester © French Moments

La mosaïque romaine, Cathédrale de Chichester © French Moments

D'excellentes infrastructures romaines

La ville était reliée par la route aux ports locaux et aux autres colonies romaines de Winchester, Silchester et Londres, ainsi qu'au palais voisin de Fishbourne.

Au fur et à mesure de son développement, la ville fut dotée d'un système d'approvisionnement en eau et d'un réseau d'égouts. Il est probable que ces derniers ne concernaient que les bâtiments publics et les maisons en maçonnerie plus sophistiquées dans lesquelles vivaient les habitants les plus riches.

La population plus pauvre devait se contenter de puits et de fosses d'aisance et continuaient à vivre dans des maisons à colombages rudimentaires.

Les remparts romains de Chichester

Pendant au moins 200 ans, la Chichester romaine n'était délimitée que par un petit talus et un fossé. Vers la fin du 3e siècle après J.-C., la ville était entourée d'un solide mur de maçonnerie d'environ 4,1 m de haut.

Le rempart romain au park du Bishop's Palace de Chichester © French Moments

Le rempart romain au park du Bishop's Palace de Chichester © French Moments

Il comportait un grand talus de terre à l'arrière, un chemin de ronde protégé par des créneaux et un profond fossé défensif à l'avant.

D'impressionnantes guérites gardaient les quatre entrées principales de la ville et le mur était recouvert de blocs de pierre. À l'origine, il s'agissait peut-être plus d'une démonstration de fierté civique que d'une structure défensive, mais cela allait bientôt changer.

La menace barbare

Vers l’an 400, l'Empire romain était au bord de l'effondrement économique et devait faire face à des ennemis sur tous les fronts.

En Grande-Bretagne, les raids barbares sur les villes romaines s'intensifiaient et les défenses de Chichester furent sollicitées pour protéger les citoyens.

La décision fut prise de protéger les provinces en construisant une série de forts et de défendre les villes. Comme dans la plupart des villes romaines, les remparts de Chichester ont été fortifiés par l'ajout d'une série de grandes tours bastionnées, construites pour abriter les balistes (sortes d’énormes arbalètes capables de tirer des flèches d'acier avec une grande précision sur des centaines de mètres).

Les tours bastionnées de Chichester

Les tours bastionnées mesuraient peut-être 8 mètres de haut. Elles étaient construites en maçonnerie solide et étaient surmontées de salles destinées à abriter les balistes.

On pense qu’il existait environ 60 bastions autour de Chichester. Toutefois, seules les bases de quatre d'entre eux ont survécu.

Le Residentiary Bastion, sur le rempart sud-ouest près de Southgate, est le mieux conservé des tours bastionnées romaines de Chichester. Bien que les pierres de parement soient modernes, la maçonnerie solide en dessous est bien romaine et s'élève à une hauteur de 4,1 m. La hauteur originale de la tour devait être au moins trois fois supérieure !

Chichester : une ville désertée

L'ajout des bastions fut la dernière grande tentative de conserver une partie de l'Empire en déclin. L'activité commerciale était déjà en baisse et les populations les plus pauvres de la Chichester romaine avaient quitté la ville.

Seuls les plus riches avaient les moyens de rester un certain temps, mais ils finirent par partir eux-aussi.

Dans les premières années du 5e siècle, la ville était pratiquement déserte. Elle devait le rester pendant près de 500 ans.


La période anglo-saxonne

The Anglo-Saxons 410 - 1066

500

Etablissement des Saxons dans le sud de la Grande-Bretagne.

680

Donation d’Æthelwealh, premier roi chrétien du Sussex, à saint Wilfred des terres sur lesquelles il fonda une abbaye à Selsey.

890

Alfred le Grand fit de Chichester un burh (ou bourg) qui fut une défense contre les Vikings.

894

Victoire des hommes de Chichester sur un raid viking.

La ville de Cissa

Selon la Chronique anglo-saxonne, le saxon Ælle conquit la ville vers la fin du 5e siècle et devint le premier roi du Sussex.

Chichester fut alors la principale ville du royaume du Sussex. Ælle rebaptisa l’ancienne colonie romaine du nom de son fils, Cissa.

La ville de Cissanceaster, dont le nom est mentionné pour la première fois dans la Chronique anglo-saxonne de l'an 895, se compose de deux mots :

  • Cissa, le fils du premier roi saxon Ælle et
  • ceaster ou chester, qui signifie une ville, dérivé du latin castrum, un fort romain.

Chichester ou Cissanceaster signifie ainsi “la ville de Cissa”.

Chichester, cité épiscopale

En 681, la cathédrale des Saxons du Sud (les Sussex) fut fondée en 681 à Selsey. Or, le siège de l'évêché sera déplacé à Chichester en 1075, sous le règne de Guillaume le Conquérant.

Chichester, burh anglo-saxon

Chichester était l'un des burhs (bourgs ou villes fortifiées) établis par Alfred le Grand, probablement en 878-879, en utilisant les murs romains restants. 

Selon le Burghal Hidage (un document anglo-saxon du début du 10e siècle fournissant une liste de plus de 30 lieux fortifiés), c'était l'un des plus grands burhs du royaume anglo-saxon d’Alfred.

Le système de défense était soutenu par un réseau de communication. Celui-ci se basait sur des balises placées au sommet des collines afin de fournir une alerte rapide. On pense qu'une telle liaison connectait Chichester à Londres.


L'Angleterre normande et le bas moyen-âge

The Normans and Middle-Ages 1066 - 1485

1066

Bataille d’Hastings et victoire du normand Guillaume le Conquérant sur l’Anglo-Saxon Harold II.

1067

Construction du château à motte de Chichester par le normand Roger de Montgommery.

1076

Début des travaux de la cathédrale de Chichester qui durèrent 32 ans.

1117

Fondation du prieuré de Boxgrove par des moines bénédictins de l'abbaye de Lessay en Normandie.

1187

Violent incendie de la cathédrale nouvellement achevée qui fut presque entièrement détruite par le feu pour la deuxième fois.

1348

Réparation du rempart en ruine.

1378

Abandon de la Grande-Bretagne par l'Empire romain.

1428

Construction d’un solide clocher à côté de la cathédrale pour abriter les lourdes cloches.

Chichester, capitale du Sussex normand

Au lendemain de la Bataille d'Hastings (1066), le Sussex et Chichester furent confiés à Roger de Montgommery, sire d’Alençon et conseiller de Guillaume le Conquérant, pour ses efforts courageux lors de la bataille. Celui-ci devint le premier comte de Shrewsbury.

En 1067, Roger de Montgommery ordonne la construction d'un château à motte et son bailey à Chichester et à Arundel. Ces châteaux sont un symbole d'intimidation pour la population du Sussex.

L'histoire de Chichester dans le Domesday Book

Lorsque le Domesday Book fut dressé en 1086, Cicestre (Chichester) comptait 300 habitations pour une population de 1 500 personnes. Il existait un moulin appelé Kings Mill qui aurait été loué aux esclaves et aux villageois locaux.

Vers 1143, le titre de comte d'Arundel fut créé et son titulaire devint le propriétaire foncier local dominant.

En 1216, le château de Chichester, ainsi que celui de Reigate, furent pris par les Français. Ils furent reconquis l'année suivante et le roi d’Angleterre ordonna leur destruction.

L'histoire de Chichester au moyen-âge

L'ère médiévale a laissé ses traces dans l'histoire de Chichester. Il s'agit d'un héritage architectural toujours visible de nos jours : la cathédrale, le Guildhall et un certain nombre d'églises.

Histoire de Chichester - Guildhall © French Moments

La Guildhall à Priory Park © French Moments

De nombreux bâtiments médiévaux ont survécu jusqu’au 18e siècle avant d’être aménagés et modernisés à la mode contemporaine.

La pauvreté était la réalité pour de nombreuses personnes à l'époque médiévale.

Cependant, la cathédrale et le commerce international ont apporté une grande richesse à la région - du moins pour certains.

Cathédrale de Chichester © French Moments

La cathédrale de Chichester © French Moments

Le commerce florissant de Chichester au moyen-âge 

En 1135, il existait une guilde de marchands. Les chartes royales leur procuraient des pouvoirs étendus, leur permettant de décider qui pouvait acheter et vendre dans la ville.

En tant que centre de marché, Chichester devait compter de nombreux commerçants et artisans différents, notamment des forgerons, des aiguilleurs, des maroquiniers et des potiers.

Un certain nombre de fours à poterie datant de 1200-1400 ont été découverts, la plupart à l'extérieur des murs de la ville.

Plusieurs industries et pratiques traditionnelles apparues au cours de l'histoire de Chichester au moyen-âge ont perduré à l'époque des Tudor.


La période Tudor

The Tudor Period 1485 -1603

1500

Tout au long des années 1500, domination de l'industrie de l'aiguille, bien établie à Chichester, sur le marché anglais.

1501

Achèvement de la Market Cross au centre de la ville.

1538

Dissolution des Fraternités de Chichester par le roi Henry VIII.

La Market Cross dans l'histoire de Chichester

La Market Cross (littéralement : la croix du marché) date de 1501 et fut construite en pierre de Caen transportée par bateau depuis la Normandie.

Histoire de Chichester - South Street © French Moments

L'emblématique monument de la Market Cross à Chichester © French Moments

Il s’agit d’un cadeau de l’évêque Edward Story pour que les commerçants les plus pauvres puissent désormais vendre leurs marchandises sans être exposés à la pluie.

L'édifice était utilisé par les commerçants pour vendre diverses marchandises jusque dans les années 1800.

La Réforme anglaise d'Henri VIII

Dans les années 1530, l’Angleterre vécut un événement majeur qui allait changer la face du pays : la Réforme anglaise menée par Henri VIII.

L'histoire de Chichester n'a pas été profondément touchée par ces événements, contrairement aux grandes villes du pays, bien que ses deux monastères aient été dissous et leurs trésors confisqués en 1538.

L’édifice de la cathédrale a été épargné par la Réforme, à l’exception du tombeau de St Richard qui fut profané.

Des conditions de vie épouvantables

La période Tudor n'a pas eu un bon impact dans l'histoire de Chichester. En effet, les conditions de vie dans la ville se  trouvaient dans un état épouvantable.

Pire, les pauvres étaient rendus responsables de ces conditions.

Or il semble que cet accroissement de la pauvreté fut en grande partie dû à la fermeture des monastères dans les années 1530 après la Réforme.

En fait, l'Église apportait un énorme soutien aux pauvres, à la fois en tant qu'institution et en encourageant ses paroissiens à la charité chrétienne.

Cependant, les réformes ecclésiastiques d'Henri VIII ont marqué un changement d’envergure national, la philanthropie devenant de plus en plus laïque et non plus le fait de l'Église.

Des lois contraignantes pour les pauvres

C’est dans ce contexte que les Poor Laws des Tudor furent adoptées. Il s’agissait de lois concernant l'aide aux pauvres dans le Royaume d'Angleterre au 16e siècle. 

En 1536, Henri VIII promulgua l’Act for Punishment of Sturdy Vagabonds and Beggars (l’acte pour la punition des vagabonds et mendiants coriaces).

Nombre de ces lois étaient sévères, introduisant l’internement et la peine de mort comme moyen de réduire le nombre de pauvres errants.

Signe des tensions sociales de l'époque, une pétition adressée au Lord Trésorier d'Angleterre en 1596 suggérait que la multitude de pauvres à Chichester avait pour effet de “faire fuir les meilleurs habitants".


La période Stuart

The Stuart Period 1603-1714

1642

Siège de Chichester pendant la guerre civile anglaise. Victoire des parliamentarians sur les royalistes.

1665

Fermeture des portes de ville de Chichester pendant la grande peste.

Une période turbulente

La période Stuart fut une période turbulente de l'histoire de Chichester.

En 1642, les tensions entre le Parlement (les Parlementarians) et le roi Charles Ier provoquèrent la guerre civile anglaise. La ville de Chichester était tenue par les Royalistes. 

En décembre 1642, les Parlementarians attaquèrent Chichester, causant de sérieux dommages aux faubourgs situés à l'extérieur des murs de la ville et détruisant les églises de St Pancras et de Westgate.

Le siège de Chichester de 1642 

Les forces parlementaires de William Waller eurent l’idée de monter un canon léger en cuir au sommet de la tour de l'église St Pancras, alors située en-dehors des remparts.

Histoire de Chichester - Saint Pancras © French Moments

L'église Saint Pancras © French Moments

De là, le canon tira par-dessus les murs de la ville pour toucher les royalistes basés dans l’endroit qui s’appelle aujourd’hui Priory Park. Après sept jours de bombardement continu, les royalistes se rendirent à l’assaillant.

La ville semble être restée dans un état de délabrement jusque dans les années 1690.
A la fin des années 1600, on construisit de grandes demeures à Chichester, telle Edes House, une maison en briques aux belles proportions.

Edes House (West Street) © French Moments

Edes House (West Street) © French Moments


La période géorgienne

The Georgian Period 1714-1837

1712

Construction de Pallant House.

1772 et 1783

Démolition des portes de la ville pour faciliter l'accès à la circulation.

1832

Edification de la Halle aux Blés.

L'âge d'or dans l'histoire de Chichester

La période géorgienne est l'âge d'or dans l'histoire de Chichester.

Les améliorations agricoles ont permis aux marchés du blé et du bétail de la ville de prospérer.

Ainsi, au début du 19e siècle, le marché aux bestiaux de Chichester était considéré comme le deuxième plus grand du pays.

Maison de style géorgien à Chichester © French Moments

Maison de style géorgien à Chichester © French Moments

L'augmentation de la richesse, associée au besoin de rénovation après la guerre civile anglaise, a entraîné une série de nouveaux projets de construction pour la ville.

Un exemple parlant est la Pallant House, construite en 1712 par Henry Peckham, un négociant en vin. 

Changement de façades !

Un certain nombre d'autres bâtiments résidentiels ont été progressivement reconstruits ou remaniés au cours des années 1800.

De nouveaux bâtiments publics imposants ont également été édifiés, comme le Corn Exchange (Halle aux blés) en 1832.

L'aménagement des remparts

Les remparts de la ville, qui s'étaient détériorés, ont été restaurés entre 1700 et 1730. On planta des ormes le long des murs et on traça des allées publiques, qui sont toujours utilisées aujourd'hui.

Le rempart de Chichester à Priory Park © French Moments

Le rempart de Chichester à Priory Park © French Moments

Toutefois, les autorités de l’époque ne préservèrent pas les portes de ville. Les portes Nord, Sud et Ouest furent démolies en 1772-1773 et la porte Est (qui abritait une prison) en 1783.

La capitale confirmée du Sussex de l'ouest

Très vite, Chichester est devenue le principal centre juridique et administratif du Sussex de l’Ouest, Lewes étant celui du Sussex de l’Est. L'aspect architectural de la ville en est le reflet.

Histoire de Chichester - South Street © French Moments

Une vue pittoresque de South Street © French Moments

La période géorgienne, peut-être plus que toute autre, a eu le plus grand effet sur l'histoire de Chichester.

Ainsi, aujourd'hui, malgré ses origines anciennes, Chichester est décrite par beaucoup comme une “Cité géorgienne".


De l'ère victorienne au 21e siècle

The Victorian period until today 1837 à nos jours

1846

Ouverture de la gare de Chichester entre Brighton et Southampton.

1850

Création du Priory Park.

1861

Chute de la flèche de la cathédrale.

1917

Fondation du RAF Tangmere, qui deviendra plus tard une base clé pendant la bataille d'Angleterre.

1959

Jumelage avec Chartres.

1962

Ouverture du Chichester Festival Theatre avec Laurence Olivier comme premier directeur artistique.

1964

Classement du port de Chichester en zone de beauté naturelle exceptionnelle (AONB : Area of Outstanding Natural Beauty).

1974

Découverte des bains romains sous Tower Street.

1978

Inauguration du vitrail de Chagall à la cathédrale de Chichester.

1984-1994

Réparation et aménagement des remparts de la ville.

2012

Ouverture du musée Novium, gardien officiel du patrimoine de Chichester.

L'arrivée du chemin de fer à Chichester

Dans les années 1840, la construction de nouveaux réseaux ferroviaires à travers la Grande-Bretagne connaît un véritable boom.

La gare de Chichester fut ouverte en 1846 sur la West Coastway Line qui relie Brighton à Southampton.

Enième aménagement des remparts !

Au 19e siècle, les remparts de la ville ont trouvé un nouveau rôle en tant que centre de loisirs et de détente. On planta des arbres le long des fortifications et une promenade à la mode fut créée, faisant le tour de la ville. 

Le Priory Park (site du château normand) fut ouvert en 1850, comprenant des terrains de bowling et de cricket.

C'est également à cette époque que les murs ont commencé à être appréciés pour leur importance historique. A cette époque, on répara les remparts dans un but de préservation du patrimoine.

Une section du rempart de Chichester près de East Street © French Moments

Une section du rempart de Chichester près de East Street © French Moments

Chichester pendant la Seconde guerre mondiale

Pendant la Seconde guerre mondiale, Chichester essuya les bombardements de la Luftwaffe allemande. Les dommages furent cependant moins importants que ceux constatés dans les grandes villes d’Angleterre (Portsmouth, Birmingham, Coventry…). 

Le 11 mai 1944, un bombardier B-24 Liberator de l'armée de l'air américaine s'écrasa dans la ville, faisant trois morts, 38 blessés et endommageant des centaines de bâtiments locaux.

Jumelage avec Chartres

Au lendemain de la guerre, Chichester renoua avec la prospérité économique. La ville se jumela avec Chartres en France, également célèbre pour sa cathédrale gothique.

Avenue de Chartres, Chichester © French Moments

Avenue de Chartres à Chichester © French Moments

Enfin, si vous flânez dans la vieille-ville, vous apercevrez quelques enseignes françaises...

L'Occitane-en-Provence à Chichester (North Street) © French Moments

L'Occitane-en-Provence à Chichester (North Street) © French Moments


Pour en savoir plus sur l'histoire de Chichester

Voici quelques sites sur l'histoire de Chichester et la ville-cathédrale en général.

Vous avez aimé ce que vous avez lu ? Si oui, partagez cet article sur Facebook ou Twitter ! 🙂

Avant de se quitter, voici une épingle pour Pinterest afin de ne pas oublier la grande histoire de Chichester !

Histoire de Chichester pour Pinterest © French Moments
A propos de l'auteur

Pierre réside actuellement dans un charmant village du sud-est de l’Angleterre. Son organisation basée au Royaume-Uni, French Moments, promeut la France au public anglophone. Formateur de français en langue étrangère, Pierre est également un créateur de contenu prolifique. Il est auteur de livres culturels et compte plus de 1000 articles de blog à son actif. Pierre est en effet passionné par la découverte de l’Europe, du Kent à la Savoie et de Paris à la Rhénanie !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Transparence : Certains articles et pages du blog peuvent contenir des liens affiliés ou sponsorisés. Si vous planifiez un voyage, l’utilisation de ces liens nous aide à faire fonctionner le site et l’absence de publicité. Il n’y a aucun coût supplémentaire pour vous. Tout ce que vous avez à faire est de cliquer sur le lien et toute réservation que vous faites est automatiquement suivie. Nous vous remercions de votre soutien !

__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{"47f73":"Carnation","b168b":"Alabaster","3f001":"Wax Flower","6cb25":"Burnt Sienna","fdf1e":"White","6c62b":"Burnt Sienna"},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__
__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{"47f73":"Carnation","b168b":"Alabaster","3f001":"Wax Flower","6cb25":"Burnt Sienna","fdf1e":"White","6c62b":"Burnt Sienna"},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__

INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER ET RECEVEZ L'EBOOK

KENT & SUSSEX : Les plus beaux sites dans le High Weald

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"a2651":{"name":"Main Accent","parent":-1},"0ba8a":{"name":"Accent Low Opacity","parent":"a2651"},"c4e45":{"name":"Accent Medium opacity","parent":"a2651"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"a2651":{"val":"var(3f001)","hsl":{"h":15,"s":0.99,"l":0.01,"a":1}},"0ba8a":{"val":"rgba(255, 255, 255, 0.08)","hsl_parent_dependency":{"h":13,"l":1.44,"s":0.84}},"c4e45":{"val":"rgba(255, 255, 255, 0.2)","hsl_parent_dependency":{"h":13,"l":1.44,"s":0.84}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"a2651":{"val":"rgb(47, 138, 229)","hsl":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":1}},"0ba8a":{"val":"rgba(47, 138, 229, 0.08)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":0.08}},"c4e45":{"val":"rgba(47, 138, 229, 0.2)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":0.2}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"9bd08":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"9bd08":{"val":"var(--tcb-local-color-a2651)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"9bd08":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
ENVOYEZ-MOI L'EBOOK !
Destination Angleterre Ebook Gratuit
>