Pierre
  • Home
  • Blog
  • Portsdown Hill : ses 6 Forts et sa Vue Imprenable

Admirer un coucher de soleil sur les hauteurs de la ville de Portsmouth est une expérience inoubliable. Avec sa vue exceptionnelle et dégagée sur le Port de Portsmouth, l'Île de Wight et la Manche, la colline de Portsdown Hill vaut le détour !

Qu'est-ce que Portsdown Hill ?

Portsdown Hill est une haute colline du Hampshire qui surplombe la ville portuaire de Portsmouth.

Son point culminant se trouve au Fort Southwick (131 m d’altitude).

La crête de craie de Portsdown Hill protège la ville des vents froids du nord. Ceci explique en partie pourquoi Portsmouth, située sur la côte sud, est une des villes britanniques les plus ensoleillées.

Cette photo aérienne montre à quoi ressemble le site :

Portsdown Hill © Hunanuk - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Vue aérienne de Portsdown Hill © Hunanuk - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Portsdown Hill Road

Une route permet de suivre la ligne de crête de la colline d'est en ouest. Suivre Portsdown Hill Road (ou B2177) de Bedhampton (Havant). Au rond-point, suivre James Callaghan Drive qui redevient Portsdown Hill Road un peu plus loin, à hauteur de Fort Southwick.

Un espace naturel exceptionnel

Les pentes de la colline abritent une faune impressionnante que l'on peut explorer à travers des kilomètres de sentiers.

Ainsi, le réseau de sentiers emmène les promeneurs à travers des prairies fleuries et d'autres habitats riches en vie sauvage.

Portsdown Hill © French Moments

Randonnée à Portsdown Hill © French Moments

La flore

Deux facteurs ont permis aux graminées (auparavant tenues à distance par le pâturage intensif) de s'épanouir sans contrôle :

  • la disparition des moutons dans les années 1930 et 1940, et 
  • la décimation de l'importante population de lapins par la myxomatose.

Les arbustes ont commencé à prospérer. Puis, les buissons sont devenus des arbres.

La zone a progressivement évolué pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui, avec des fourrés d'aubépine, de troène sauvage et de cornouiller.

Une grande partie de la vaste prairie crayeuse de Portsdown est un Site of Special Scientific Interest (site d'intérêt scientifique spécial). Les prairies abritent de fantastiques étendues de fleurs sauvages colorées qui changent au printemps, en été et en automne. C'est un excellent endroit pour observer les abeilles, les papillons et des centaines d'autres insectes pollinisateurs. Cette prairie riche en fleurs est aujourd'hui un habitat rare, car la plupart ont disparu de la campagne.

La faune

La colline est également riche en oiseaux, avec des espèces telles que le bruant jaune (yellowhammer) et la fauvette grisette (whitethroat) qui chantent dans les buissons, ainsi que les alouettes des champs (skylark) qui flottent au-dessus de la prairie ondulante. Les crécerelles (kestrel) et les faucons pèlerins (peregrine) sont présents toute l'année et nichent sur le site.

Un peu d'histoire géologique

La craie de Portsdown Hill s'est formée il y a bien longtemps au fond d'une mer tropicale. Elle est constituée de restes microscopiques d'algues marines.

La craie a formé des couches plissées qui sont en continuité avec la craie du sud de l'Angleterre et du proche continent.

À la suite des mouvements de la croûte terrestre, les couches ont été poussées vers le haut pour former les collines que nous voyons aujourd'hui.

Lorsque la Grande-Bretagne s'est réchauffée après la dernière période glaciaire, les forêts se sont développées. Il y a environ 6 000 ans, les premiers agriculteurs ont commencé à y défricher les arbres.

Au cours des millénaires qui ont suivi, le pâturage du bétail a produit une prairie ouverte distinctive, riche en espèces végétales spécialisées qui se sont adaptées au sol à drainage libre et pauvre en nutriments.

Une colline fortifiée

La colline revêt un grand intérêt historique. Son passé est notamment lié à son histoire militaire. Ainsi, depuis longtemps, la crête de Portsdown a constitué un point d'observation stratégique précieux.

Il faut protéger Portsmouth d'une attaque des Français

En 1860, les Français ont rapidement construit une flotte de cuirassés modernes à vapeur de l'autre côté de la Manche, à Cherbourg.

Le Premier ministre anglais de l'époque, Lord Palmerston, était convaincu que l'empereur Napoléon III se préparait à lancer une attaque contre la Grande-Bretagne.

Pour contrer cela, il ordonna la construction de fortifications tout autour de Portsmouth. De plus, la Royal Commission de 1859 édifia six forts sur la crête de Portsdown Hill à des intervalles de 1 800 à 2 700 mètres. Les fortifications ainsi perchées visaient à défendre Portsmouth et ses activités portuaires (situés à 8 kilomètres) d’une possible attaque française... venue de l'intérieur des terres.

En effet, le développement des canons rayés permettait à une armée d'invasion de débarquer ailleurs, de faire le tour du sommet de la colline et de bombarder la ville de là.

Ce qui rendait inutiles les lignes Hilsea existantes au bas de la crête.

Les six forts qui surplombent Portsmouth

Ainsi, la Royal Commission planifia la construction d'une série de six forts le long des 10 km de la crête.

D'ouest en est, ce sont les forts Fareham, Wallington, Nelson, Southwick, Widley et Purbrook.

La ligne est complétée à l'extrémité est par les redoutes de Crookhorn et Farlington.

Fort Nelson, Portsdown Hill © French Moments

Le fort Nelson © French Moments

Une architecture militaire astucieuse !

Basés sur un modèle continental, les forts ont été creusés dans la craie et construits avec des briques fabriquées dans une briqueterie locale située juste au nord de Fareham.

Du côté de la mer, on peut clairement voir leurs solides murs de briques rouges le long de la crête de la colline. 

Mais du côté de la terre, c'est une toute autre scène !

Pour un ennemi avançant vers la crête de Portsdown Hill depuis l'intérieur des terres, rien de plus qu'une crête couverte d'herbe n'est visible. En effet, les murs défensifs ont été habilement dissimulés par des fossés d'herbe le long desquels les canons des caponnières pouvaient diriger le feu.

De derrière les remparts couverts d'herbe, les mortiers et les canons lourds du terreplein environnant fourniraient un bombardement intense contre l'ennemi.

Astucieux, n'est-ce-pas ?

Les folies du Premier ministre !

La principale menace était perçue comme provenant de Napoléon III. Au début du 20e siècle, la France et la Grande-Bretagne sont devenues alliées (l'Entente Cordiale). La menace d'une invasion française s'est donc éloignée pour de bon.

C'est pour cette raison qu'on surnomma les forts : "Palmerston's Folly" (les folies de Palmerston, le Premier ministre britannique de l'époque). En effet, ils n'ont jamais été utilisés pour leur objectif initial.

En revanche, ils furent des emplacements stratégiques pour les canons anti-aériens pendant la Seconde Guerre mondiale.

Visiter les forts

Certains des forts victoriens abritent des musées qui raconte l'histoire stratégique du site.

Le Fort Nelson, largement restauré, est devenu un musée de l'artillerie géré par le Royal Armouries.

Le Fort Widley est la propriété du conseil municipal de Portsmouth. Il abrite une écurie et diverses salles communautaires. Des visites sont organisées les week-ends d'été.

Le Fort Purbrook est ouvert occasionnellement pour des foires artisanales. Il abrite également un centre d'activités qui propose, entre autres, du tir à l'arc, du tir à la carabine et de l'escalade en salle.

Le monument Nelson

Le monument Nelson, haut de 37 m sur une base en granit, se dresse à proximité du Fort Nelson, à environ 3,2 km au nord du port de Portsmouth. 

Nelson Monument - Portsdown Hill © French Moments

Le Monument Nelson © French Moments

Il est l'aboutissement d'un mouvement lancé du vivant d'Horatio Nelson pour "perpétuer les victoires glorieuses de la marine britannique".

Le monument s'inspire de la stèle d'Aksoum, en Éthiopie : Groves a été inspiré par les découvertes faites à Aksoum par Henry Salt qui a visité l'Éthiopie en 1805.

Le monument sert toujours de marque de navigation, utilisée pour les calculs au compas.

Portsdown Hill et le Débarquement de Normandie

Proche du côté nord de la colline se trouve Southwick House, le QG du général américain Dwight D. Eisenhower pendant le débarquement de Normandie.

Les généraux ont prié ensemble avant le jour J à Christ Church Portsdown, sur la colline. L'église abrite un vitrail commémoratif de l'événement.

L'activité militaire aujourd'hui

La colline abrite encore aujourd'hui des établissements de recherche militaire actifs, dont :

  • l'un des principaux sites de Dstl (Defence Science and Technology Laboratory), une agence du ministère de la défense du Royaume-Uni.
  • des sites gérés par QinetiQ, une société multinationale britannique spécialisée dans les technologies de défense. Elle est le 52e plus grand entrepreneur de défense au monde.


La vue imprenable depuis Portsdown Hill

Le long de l'avenue Portsdown Hill Road se trouvent plusieurs parkings offrant des vues spectaculaires sur le site. De nombreux chemins sillonnent un espace herbeux très apprécié des toutous du coin, qui trottent à leur aise.

Portsdown Hill © French Moments

Randonnée sur la colline © French Moments

On aperçoit facilement la Spinnaker Tower, haute de 170 m. La tour panoramique, avec sa forme calquée sur celle d'une voile, fut inaugurée en 2005 dans le quartier du port de Portsmouth.

Spinnaker Tower et la ville portuaire de Portsmouth © French Moments

Spinnaker Tower et la ville portuaire de Portsmouth © French Moments

La ville de Portsmouth et ses buildings :

La ville de Portsmouth © French Moments

La ville de Portsmouth © French Moments

Portsmouth © French Moments

La ville de Portsmouth © French Moments

La ville de Portsmouth © French Moments

Coucher de soleil sur Portsmouth © French Moments

La chapelle du château historique de Porchester :

Porchester © French Moments

La chapelle du château de Porchester © French Moments

Une vue splendide du château de Porchester, de Portsmouth et de l'Île de Wight. Observez le ferry transmanche de Brittany Ferries et le Porte-Avion HMS Queen Elizabeth :

Le port de Portsmouth © French Moments

Le port de Portsmouth © French Moments

Les installations portuaires de Portsmouth :

Le port de Portsmouth © French Moments

Le port de Portsmouth © French Moments

On bénéficie d'une vue magnifique sur le Langstone Harbour et l'estuaire du Chichester Harbour (West Sussex) :

Langstone Harbour © French Moments

Langstone Harbour, à l'est de Portsmouth © French Moments

Le Chichester Harbour © French Moments

Le Chichester Harbour © French Moments

Par beau temps, le bras de mer du Solent et l’île de Wight se distinguent nettement.

Portsdown Hill © French Moments

Portsmouth, le Solent et l'Île de Wight © French Moments

La Normandie au-delà !

Au-delà de la ligne d'horizon, se trouvent les cotes normandes. Portsdown Hill se situe exactement à 129 km à vol d’oiseau du phare de Gatteville, au nord de Barfleur (Cotentin).

Les cotes normandes sont bien trop loin pour être visibles... mais force est de constater qu'elles ne sont pas si éloignées ! Pour se donner une idée, on parcourrait la même distance en une heure d'autoroute.

Solent © French Moments

Coucher de soleil sur le Solent et l'Île de Wight © French Moments

Pour en savoir plus !

La colline est bien desservie par les transports publics depuis Portsmouth et dispose d'un grand parking gratuit.

Le site anglais de Wikipedia donne des informations plus détaillées sur l'histoire du site.

Trouvez tous les hébergements disponibles dans la région de Portsmouth en cliquant ici ou en navigant sur la carte ci-dessous :

Booking.com
A propos de l'auteur

Pierre réside actuellement dans un charmant village du sud-est de l’Angleterre. Son organisation basée au Royaume-Uni, French Moments, promeut la France au public anglophone. Formateur de français en langue étrangère, Pierre est également un créateur de contenu prolifique. Il est auteur de livres culturels et compte plus de 1000 articles de blog à son actif. Pierre est en effet passionné par la découverte de l’Europe, du Kent à la Savoie et de Paris à la Rhénanie !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Transparence : Certains articles et pages du blog peuvent contenir des liens affiliés ou sponsorisés. Si vous planifiez un voyage, l’utilisation de ces liens nous aide à faire fonctionner le site et l’absence de publicité. Il n’y a aucun coût supplémentaire pour vous. Tout ce que vous avez à faire est de cliquer sur le lien et toute réservation que vous faites est automatiquement suivie. Nous vous remercions de votre soutien !

__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{"47f73":"Carnation","b168b":"Alabaster","3f001":"Wax Flower","6cb25":"Burnt Sienna","fdf1e":"White","6c62b":"Burnt Sienna"},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__
__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{"47f73":"Carnation","b168b":"Alabaster","3f001":"Wax Flower","6cb25":"Burnt Sienna","fdf1e":"White","6c62b":"Burnt Sienna"},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__

INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER ET RECEVEZ L'EBOOK

KENT & SUSSEX : Les plus beaux sites dans le High Weald

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"a2651":{"name":"Main Accent","parent":-1},"0ba8a":{"name":"Accent Low Opacity","parent":"a2651"},"c4e45":{"name":"Accent Medium opacity","parent":"a2651"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"a2651":{"val":"var(3f001)","hsl":{"h":15,"s":0.99,"l":0.01,"a":1}},"0ba8a":{"val":"rgba(255, 255, 255, 0.08)","hsl_parent_dependency":{"h":13,"l":1.44,"s":0.84}},"c4e45":{"val":"rgba(255, 255, 255, 0.2)","hsl_parent_dependency":{"h":13,"l":1.44,"s":0.84}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"a2651":{"val":"rgb(47, 138, 229)","hsl":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":1}},"0ba8a":{"val":"rgba(47, 138, 229, 0.08)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":0.08}},"c4e45":{"val":"rgba(47, 138, 229, 0.2)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":0.2}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"9bd08":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"9bd08":{"val":"var(--tcb-local-color-a2651)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"9bd08":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
ENVOYEZ-MOI L'EBOOK !
Destination Angleterre Ebook Gratuit
>