Pierre
  • Home
  • Blog
  • Chichester Harbour : Le Guide De Visite !

L'AONB du Chichester Harbour

Le Chichester Harbour est un grand port naturel situé entre les villes de Portsmouth et Chichester, sur le Solent.

Le Chichester Harbour est un territoire magnifique et complexe, qui abrite plusieurs milliers d'oiseaux. Il fournit des habitats précieux pour des animaux de toutes tailles et constitue une ressource de loisirs inestimable pour les résidents et les touristes. 

Le Chichester Harbour est l'un des ports de plaisance les plus actifs du Royaume-Uni et constitue une zone de beauté naturelle exceptionnelle (Area of Outstanding Natural Beauty ou AONB).

De toutes les AONB d'Angleterre, le Chichester Harbour est la plus petite.

Les localités du Chichester Harbour

Les localités incluses dans l'AONB sont d'est en ouest : 

Aujourd'hui, le port naturel est à cheval sur les comtés du Hampshire et du West Sussex (ce dernier comprenant la majeure partie de l'AONB).

La carte maritime de l'Admiralty Chart Langstone and Chichester Harbours. Publication de 1968 [Public Domain via Wikimedia Commons]

La carte maritime de l'Admiralty Chart Langstone and Chichester Harbours. Publication de 1968 [Public Domain via Wikimedia Commons]

Le Chichester Harbour Conservancy

La gestion de cette zone unique est un véritable défi. Cette tâche est entreprise par le Chichester Harbour Conservancy, basé à Itchenor.

L'organisme officiel a été créé par une loi de 1971. Sa mission est de conserver, d'entretenir et d'améliorer le port et la zone d'agrément pour les loisirs, la conservation de la nature et la beauté naturelle.

Chemin côtier de Warblington à Emsworth © French Moments

Chemin côtier de Warblington à Emsworth © French Moments

Le Conservancy est responsable de la sécurité de la navigation, de la réglementation des amarrages, des travaux et du dragage, de l'application des règlements portuaires et de la collecte des droits et taxes.

Question de traduction !

Le Chichester Harbour est souvent traduit en français par le "Port de Chichester". Personnellement, je n'aime pas trop utiliser le mot "port" car il donne une mauvaise idée du territoire décrit dans cet article.

Aussi, j'ai choisi d'utiliser le terme anglais tout au long de cet article (au masculin), j'espère que vous ne m'en voudrez pas ! 😉

Préparez votre visite au Chichester Harbour

Quelques bons plans et conseils pratiques pour organiser votre visite (certains liens sont sponsorisés).

Warblington castle © French Moments

Warblington castle © French Moments

Faits et Chiffres

Le Chichester Harbour compte :

  • sept ports de plaisance (marinas)
  • 15 clubs de voile rassemblant 11 000 membres
  • plus de 10 000 bateaux et plus de 5 000 amarrages
  • 86 km de littoral
  • une moyenne de 52 000 oiseaux aquatiques chaque année
  • 45 hectares de forêts anciennes semi-naturelles
  • la 7e plus grande zone de marais salants de Grande-Bretagne
  • au moins 25 espèces de flore et de faune figurant dans le “livre rouge des données” (Red Data book).
  • 298 hectares de marais de pâturage côtier
  • 25 000 personnes utilisent le port pour des activités nautiques chaque année.
  • 92 km de sentiers, dont 46 km le long de la côte et du littoral.
  • 8351 habitants
St Peter's Square, Emsworth © French Moments

Saint Peter's Square à Emsworth © French Moments

Un territoire de beauté naturelle exceptionnelle

Le territoire de la zone de beauté naturelle exceptionnelle (Area of Outstanding Natural Beauty) du Chichester Harbour est :

  • la plus petite AONB du sud-est de l’Angleterre, créée en 1964,
  • elle s’étend sur 74 km2, dont près de la moitié est un estuaire soumis aux marées,
  • elle est d'importance internationale pour cinq espèces d'oiseaux aquatiques,
  • elle est d'importance nationale pour huit espèces d'oiseaux aquatiques.
Le Chichester Harbour à Prinsted © French Moments

Le Chichester Harbour à Prinsted © French Moments

Un territoire économique

Le Chichester Harbour et ses environs sont commercialement importants pour :

  • L'agriculture - Les terres agricoles sont d'une qualité particulièrement élevée et l'agriculture est la principale utilisation des terres.
  • La pêche - pendant des siècles, le port abritait une pêcherie d'huîtres. Aujourd'hui, les pêcheurs locaux continuent de gagner leur vie à partir et à l'intérieur du Harbour.
  • Les chantiers navals - ce sont les entreprises locales qui construisent, réparent et entretiennent les bateaux et fournissent des amarres, des articles d'accastillage et d'autres services.
  • Le tourisme - la valeur récréative du port est un facteur vital pour l'industrie touristique locale.

L'activité maritime du Chichester Harbour

Quand vous visitez le Chichester Harbour, vous voyez des bateaux de toutes formes et de toutes tailles. Certains se balancent joyeusement sur leurs amarres, tandis que d'autres font la course dans un tourbillon d'eau.

Chichester Harbour © French Moments

Chichester Harbour (Prinsted) © French Moments

On dit que c'est le paradis des marins. Il n'est donc pas surprenant qu'environ 25 000 personnes prennent plaisir à naviguer dans les eaux du Harbour chaque année, y compris de nombreux jeunes qui viennent apprendre à naviguer.

Le Chichester Harbour dans l'Histoire

Depuis l'époque romaine, le Chichester Harbour (Harmouth, comme on l'appelait alors) était un port côtier très actif. Les cargaisons y affluaient et en sortaient, ce qui en faisait un lieu très important sur le plan commercial. On exportait le grain et la laine. En retour, le charbon et le vin étaient importés pour être utilisés dans ce pays.

La zone de beauté naturelle exceptionnelle (AONB) du port de Chichester possède un riche patrimoine archéologique qui remonte à un demi-million d'années.

On y trouve des monuments comme le palais romain de Fishbourne et le fort de la colline de Tourner Bury, ainsi que des vestiges moins évidents comme des poteries enfouies et du pollen ancien.

Fishbourne Roman Palace Photo by Charlesdrakew [Public Domain via Wikimedia Commons]

La mosaïque au dauphin, Fishbourne Roman Palace. Photo : Charlesdrakew [Public Domain via Wikimedia Commons]

En évaluant soigneusement ces preuves, nous pouvons découvrir comment la vie de la population du Chichester Harbour a été façonnée par les changements sociaux, politiques et environnementaux au fil du temps.


Les premiers habitants

(jusqu'à l'an 43 après J.-C.)

Les premiers humains collectaient de la nourriture, chassaient et dépeçaient les animaux à l'aide d'outils en silex comme les trois haches à main trouvées dans l'AONB.

Dans ce lointain passé, le port était méconnaissable. L'éléphant, le rhinocéros, le lion et l'hyène se déplaçaient librement, ainsi que le cerf, le cheval, le sanglier, l'ours et le loup.


La mer était ailleurs... 

Il y a plusieurs milliers d'années, le site actuel devait se trouver à 50 km de la côte. Le niveau de la mer était alors beaucoup plus bas car un énorme volume d'eau était gelé dans les glaciers.

Coucher de soleil dans le Chichester Harbour à Bosham © French Moments

Coucher de soleil dans le Chichester Harbour à Bosham © French Moments

Les camps temporaires des chasseurs étaient dispersés le long des profonds ravins où des ruisseaux d'eau douce coulaient des Downs vers la côte.

A la fonte des glaciers, les parties basses de cette zone ont été inondées et le paysage a disparu sous l'eau ou a été enterré, peut-être jusqu'à 10 mètres sous la surface du sol actuel, soit la hauteur d'un immeuble de trois étages.


Le silex, matériau indispensable

Le silex était vital pour la survie des premiers humains.

Un tailleur de silex habile utilisant une pierre à marteau pouvait produire de nombreux outils aux bords tranchants aussi aiguisés que du verre brisé.

Vous pouvez encore trouver des silex néolithiques (antérieurs à 2000 avant J.-C.) jonchant le rivage du port, notamment des couteaux, des haches et des pierres à marteau. Ces outils étaient fabriqués à partir de silex disponibles localement, puis jetés après usage.

Langstone © French Moments

Plage de galets silex à Langstone © French Moments

Les archéologues ont trouvé plus de 600 silex travaillés à Chidham qui ont pu être utilisés pour préparer des flèches et des lances en bois et des parties de pièges à poissons.


Des maisons à Hayling et Bosham

Les premiers établissements permanents semblent avoir été établis à l'âge du bronze (2000-600 av. J.-C.). Il y avait des maisons rondes sur l'île de Hayling et des fosses à Bosham contenant des déchets domestiques comme de la poterie.

Il existe également des preuves d'activités rituelles - six têtes de hache en bronze appelées ont été découvertes à l'est de Hayling.

Il semble que de tels amas étaient délibérément enterrés près de lieux aquatiques, peut-être en guise d'offrande aux dieux. L'élimination d'objets aussi précieux - peut-être par une élite - révèle l'évolution de la structure sociale, de l'économie et des croyances des peuples de l'âge du bronze.


Les arrivées des Romains (43 - 410 de notre ère)

L'invasion romaine a entraîné des changements majeurs dans les conditions sociales et économiques en Grande-Bretagne. Mais s'agissait-il vraiment d'une invasion ?

L'absence de forts contemporains dans le sud de l'Angleterre suggère que les souverains locaux ont peut-être accueilli favorablement l'arrivée des Romains.


Le palais de Fishbourne

L'un de ces souverains a peut-être vécu au palais de Fishbourne, un bâtiment spectaculaire souvent associé à Togidubnus, un seigneur allié de Rome.

Maquette du Fishbourne Roman Palace. Photo: Immanuel Giel [Public Domain via Wikimedia Commons]

Maquette du Fishbourne Roman Palace. Photo: Immanuel Giel [Public Domain via Wikimedia Commons]

Avec ses mosaïques opulentes, telles que la mosaïque Cupidon sur un dauphin, il s'agissait certainement de la demeure d'un individu de haut rang prêt à prodiguer ses richesses dans le luxe romain.

Nous ne savons toujours pas comment l'eau de mer était retenue dans le Harbour en forme de lagune. Le niveau de l'eau a peut-être été contrôlé par un système d'écluses afin que les galions romains puissent naviguer jusqu'à la terrasse du palais à marée haute. Ce devait être un spectacle à couper le souffle.


La voie romaine

Mis à part le palais de Fishbourne, les Romains ont laissé une route bordant le Chichester Harbour. Il s'agit de la route de Chichester à Bitterne (près de Southampton) qui marque la limite nord de l'AONB. La voie romaine suit le tracé de l'actuelle A259.

Le tracé de la voie romaine suit celui de la route A259

Le tracé de la voie romaine suit celui de la route A259

Les villas parsemées le long de cette route étaient au centre de domaines agricoles dans une économie rurale florissante.


L'époque médiévale

(410 - 1485)

La fin de la période romaine a entraîné une érosion de l'autorité centrale et une chute de la population. Mais avec le reste du port apparemment en déclin, Bosham a pris une importance centrale. En effet, ce joli village peut prétendre être le site le plus ancien du Sussex avec une tradition continue de pratique du christianisme.

Dans son Histoire ecclésiastique du peuple anglais, le Vénérable Bède fait référence à un monastère à cet endroit en 681 après J.-C., qui serait situé près de l'église :

"Il y avait parmi eux (les Saxons du Sud) un certain moine de la nation écossaise, dont le nom était Dicul, qui avait un très petit monastère, au lieu appelé Bosanham, entouré par la mer et les bois, et dans lequel se trouvaient cinq ou six frères, qui servaient notre Seigneur dans la pauvreté et l'humilité ; mais aucun des indigènes ne se souciait de suivre leur mode de vie, ni d'écouter leur prédication".

Bosham © French Moments

Bosham © French Moments

L'église Holy Trinity de Bosham fut construite aux alentours de 1050-1100 après J.-C., bien qu'il y ait eu des ajouts et des modifications ultérieurs, en particulier aux 12e-13e siècles.

Chichester et les manoirs alentours

La ville voisine de Chichester s'est développée en tant que ville importante au 10e siècle, à mesure que l'économie de l'Angleterre s'améliorait. Le commerce s'est développé, la production de laine et de farine étant particulièrement importante.

Chichester Harbour © French Moments

La flèche de la cathédrale de Chichester vue depuis Thorney Island © French Moments

Le principal lieu de débarquement n'était pas Chichester mais Dell Quay. Les marchandises étaient transportées par la route jusqu'à la ville.

La population la plus riche vivait dans l'un des manoirs d'Apuldram ou de Bosham.

Le château de Warblington fut construit sur le site d'un manoir entouré de douves au 16e siècle, mais il a été détruit pendant la guerre civile, seule sa tour octogonale a échappé à la destruction.

Warblington castle © French Moments

Les ruines de Warblington castle © French Moments

Les localités du Domesday Survey

Le Domesday Survey de 1086 mentionne un grand nombre des villages que nous connaissons aujourd'hui :

  • Bosham
  • Thorney,
  • Warblington,
  • Fishbourne,
  • Birdham,
  • Itchenor,
  • Nutbourne et
  • Hayling Island 

Ces localités sont citées avec des atouts tels que des moulins, des pêcheries et des salines.

Les églises paroissiales datent des 12e et 14e siècles. D'autres localités apparurent : Apuldram, Chidham, Dell Quay et Prinsted.

Les noms de lieux font allusion au riche potentiel agricole de l'AONB :

  • Prinsted signifie "lieu des poires", 
  • les pommes poussaient à Apuldram
  • Fishbourne signifie "ruisseau à poissons".
Chaumière à Prinsted © French Moments

Chaumière à Prinsted © French Moments

Les épreuves du moyen-âge

La vie était dure pour la majorité de la population. La peste noire ravagea l'Angleterre au 14ème siècle et des villages disparurent à East Itchenor, Apuldram et près de Warblington.

De plus, les tempêtes entraînaient des inondations et la perte de terres au profit de la mer.

Les périodes post-médiévale et moderne

(1485 à nos jours)

Les cartes fournissent des informations intéressantes sur l'évolution de l'AONB dans un passé plus récent.


Quand les cartes révèlent le passé 

La carte de Saxton de 1575 est l'une des plus anciennes du Chichester Harbour, et montre l'île de Thorney détachée de l'Angleterre. La partie nord de Thorney n'a été récupérée que relativement récemment.

Carte des environs de Chichester en 1835 montrant l'île de Thorney séparée de l'Angleterre

Carte des environs de Chichester en 1835 montrant l'île de Thorney séparée de l'Angleterre

Une étude attentive de la carte détaillée réalisée par Yeakell et Gardner en 1778 a révélé de nouveaux sites intéressants, comme un moulin à eau à Marsh Farm près de Nutbourne. 

Les cartes de dîme (Tithe maps) du début du 19e siècle ont été réalisées à des fins fiscales, mais les noms de champs fournissent des indices sur les processus industriels et agricoles réalisés localement. Par exemple, deux champs sur la carte des titres de 1846 de Chidham sont répertoriés comme "Brick Kiln Marsh" et "Brick Kiln Twenty".


L'exploitation de l'énergie

L'exploitation de l'énergie nécessaire à la révolution industrielle était une priorité centrale à cette époque.

Des moulins à vent et des moulins à eau ont vu le jour, ainsi que les rares moulins à marée alimentés par le mouvement des marées.


Du sel aux tuiles en passant par la pêche et les chantiers navals

Certaines industries de l'AONB ont une longue histoire. La fabrication du sel a commencé à l'âge du fer, mais s'est poursuivie jusqu'à la fin du 19e siècle.

Les Romains ont reconnu la qualité de l'argile du Sussex pour fabriquer des tuiles, dont celles du palais de Fishbourne. La fabrication de briques s'est poursuivie jusqu'au 20e siècle. 

Parmi les autres industries, citons la pêche, l'ostréiculture, la construction de bateaux, la fabrication de cordes et l'extraction de minéraux. Une grande partie de l'industrie était concentrée à Emsworth. On créa des canaux et des docks.

Enseigne de pub à Emsworth © French Moments

Enseigne de pub à Emsworth © French Moments

Le déclin commercial du Chichester Harbour au 19e siècle

L'importance du Chichester Harbour en tant que port commercial a commencé à décliner au 19e siècle. Certaines des raisons de ce déclin sont les suivantes :

  • L'utilisation accrue des chemins de fer pour le transport des marchandises.
  • La taille et le tirant d'eau des navires côtiers ont augmenté, ce qui les a empêchés d'atteindre les parties supérieures des canaux qui commençaient à s'envaser.
  • Le déclin de la pêche aux huîtres d'Emsworth. Les eaux locales étaient devenues polluées par les eaux usées qui infectaient à leur tour les huîtres. Ainsi, le doyen de Winchester trouva la mort en 1902 après avoir mangé une huître d'Emsworth. Cet incident mit fin à la vente d'huîtres locales.
  • À la même époque, la navigation de plaisance commençait à se développer. Des régates étaient organisées à Emsworth, Hayling Island et Bosham. À la fin du siècle, un club nautique, puis un club de voile existaient à Emsworth.
Le port de plaisance d'Emsworth © French Moments

Le port de plaisance d'Emsworth © French Moments

Les épaves de bateaux

Il existe au moins neuf sites d'épaves dans l'AONB. Le plus célèbre est le Langstone qui gît dans la boue près du pont entre Hayling et Langstone.

Ce ketch de 20 tonnes date de 1900 et a été en service pendant 40 ans pour transporter du sable, du gravier et des céréales de Chichester à Southampton. Ce n'était qu'un des nombreux types d'embarcations qui naviguaient sur les voies navigables de l'AONB.


Les vestiges de la défense de la Grande-Bretagne en 1939-1944

De nombreux vestiges modernes sont liés à la défense de la Grande-Bretagne.

L'aérodrome de Thorney a été établi en 1938 et est toujours une base militaire.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la côte de l'AONB était hérissée de casemates et de positions de mitrailleuses, dont beaucoup sont encore visibles.

Le Chichester Harbour a également joué son rôle en détournant les bombardiers ennemis de Portsmouth, avec un éclairage urbain simulé à Itchenor et un aérodrome factice avec de faux avions à West Wittering.

A la découverte du patrimoine naturel

Si vous aimez les espaces naturels semi-sauvages, le Chichester Harbour vous plaira sûrement. La ville n'est jamais loin mais certains endroits sont vraiment dépaysants.

Fin de journée dans le Chichester Harbour à Bosham © French Moments

Fin de journée dans le Chichester Harbour à Bosham © French Moments

La mer

Le Chichester Harbour offre un environnement côtier abrité, généralement peu profond, mais avec des variations locales de la profondeur. La vie marine que l'on trouve dans l'AONB varie en fonction de facteurs tels que :

  • la profondeur de l'eau, 
  • la pénétration de la lumière,
  • la température,
  • les courants de marée et
  • les types de fonds marins.
Chichester Harbour © French Moments

L'hiver dans le Chichester Harbour © French Moments

Il est peut-être surprenant de constater que le port regorge de vie sous l'eau.

On y trouve une multitude d'algues et d'animaux colorés, et les récifs d'huîtres indigènes abritent des ascidies et des éponges rouge vif.

Les vers, les crustacés et les mollusques qui servent de nourriture aux oiseaux du port entretiennent également une riche chaîne alimentaire sous les vagues.

Les eaux peu profondes regorgent de plancton et constituent une importante zone de reproduction pour les jeunes poissons.

Banc de poissons dans les eaux du Chichester Harbourg © French Moments

Banc de poissons dans les eaux du Chichester Harbourg (à Thorney Island) © French Moments

Les fonds marins sont principalement constitués de sable, de galets vaseux et de boue plus fine. Les zones sablonneuses se trouvent le plus près de l'embouchure du port.


Le littoral

Le rivage ou la plage est le point de rencontre entre la terre et la mer. Il peut être sablonneux, boueux ou pierreux ou un mélange des trois.

Lorsque la marée monte, elle transporte des matériaux flottant dans l'eau, tels que des algues, des plantes et des animaux morts et des déchets humains.

Une partie de ces matériaux est laissée sur place lorsque la marée se retourne et forme un cordon littoral.

West Sussex (Chichester Harbour) © French Moments

West Sussex (Chichester Harbour) © French Moments

Les marées

Le Chichester Harbour est un bassin de marée.

Chaque jour, des millions de gallons d'eau de mer arrivent du Solent par l'entrée étroite entre East Head et Hayling Island.

Les marées montent deux fois par jour jusqu'à une hauteur au-dessus du zéro des cartes comprise entre 3,7 et 5,2 mètres, en raison principalement de l'attraction de la lune et en partie de celle du soleil.

Marée basse au port de Thornham © French Moments

Marée basse au port de Thornham © French Moments

Il faut environ sept heures pour remplir les criques et les ravines du port. Puis la marée se retourne et pendant un peu plus de cinq heures, l'eau se déverse à nouveau, ne laissant qu'un filet d'eau dans de nombreuses criques et exposant de vastes zones de boue, de bancs de sable et de marais salants.


Prudence !

Les pentes peu profondes du port laissent de vastes zones de marais salants et de boue molle exposées à marée basse, mais celles-ci peuvent être recouvertes très rapidement lorsque la marée monte, il faut donc être prudent lorsque vous planifiez votre promenade le long du rivage.

Promenade le long de la côte de Thorney Island © French Moments

Promenade sécurisée le long de la côte de Thorney Island © French Moments

Conseil pour vos balades sur le rivage

La ligne des hautes eaux sur les cartes correspond à la moyenne des chiffres des marées haute et basse (c'est-à-dire 4,45 m).

L'accès aux terrains privés situés au-dessus de la ligne des hautes eaux est toléré à certains endroits, mais interdit dans la plupart des parties du port.

Il est recommandé de respecter l'intimité des propriétaires. Cependant, il existe de nombreux sentiers pédestres qui permettent de longer la côte sans empiéter chez quelqu'un ! (certains sont accessibles aux fauteuils roulants).

Chemin côtier de Warblington à Emsworth © French Moments

Chemin côtier de Warblington à Emsworth © French Moments

Bosham Hoe © French Moments

Le sentier du littoral à Bosham Hoe © French Moments

Les vasières

Les vasières sont visibles dans la zone intertidale. Cela signifie qu'elles sont recouvertes par la mer à marée haute et découvertes à marée basse.

Vasières à Prinsted © French Moments

Vasières à Prinsted © French Moments

Le Chichester Harbour comprend 1200 hectares de vasières. Celles-ci sont formées de limons, d'argiles et de matières organiques qui ont été déposés par la marée et les courants.

  • La fine couche supérieure de la boue est de couleur brune car elle contient de l'oxygène. 
  • La boue qui se trouve plus en profondeur est noire et malodorante. Comme elle ne contient pas d'oxygène, elle est qualifiée d'"anoxique".
Vasières à Prinsted © French Moments

Vasières à Prinsted © French Moments

Lorsque les vasières sont exposées à marée basse, elles attirent de nombreuses espèces d'oiseaux. Il s'agit d'échassiers et d'oiseaux sauvages qui se nourrissent de l'incroyable réserve de nourriture de la vase : des plantes ou des animaux qui vivent sur, dans ou sous la vase. L'hiver est une période particulièrement propice à l'observation de ces oiseaux.


Les marais salés

Le marais salé se trouve dans la partie supérieure de la zone intertidale. Il est composé de plantes qui peuvent supporter le sel et le fait d'être régulièrement sous l'eau.

Marais salés à marée basse (Bosham) © French Moments

Marais salés à marée basse (Bosham) © French Moments

Les marais salés sont au départ des vasières. Dans les zones d'eau protégées, comme un port, les sédiments contenus dans l'eau se déposent et s'accumulent.


La flore des marais salés 

Lorsque les plantes arrivent et se développent, leurs racines aident à coller les particules de boue ensemble et à piéger encore plus de sédiments, de sorte que les vasières deviennent plus stables et augmentent en hauteur. 

Chichester Harbour © French Moments

La végétation apparaît à marée basse (Emsworth) © French Moments

Différents types de plantes peuvent pousser à différents niveaux.

  • Aux niveaux inférieurs, balayés par la marée deux fois par jour, on trouve principalement de la salicorne. 
  • Au niveau supérieur, qui n'est recouvert d'eau de mer que quelques fois par an, les plantes sont principalement des graminées, par exemple le jonc de mer.
Fleurs sur la côte de Thorney Island © French Moments

Fleurs sur la côte de Thorney Island © French Moments

Joncs et roseaux à Thorney Island © French Moments

Joncs et roseaux à Thorney Island © French Moments

Thorney Island © French Moments

Fleurs à l'intérieur des terres de Thorney Island © French Moments

L'habitat des marais salés peut également se trouver derrière les digues, s'il y a des fossés ou des canaux d'eau salée qui sont affectés par la marée.


La faune des marais salés

Les marais salés sont des zones importantes pour les petites créatures telles que les vers, les crevettes, les poissons, les coquillages, les échassiers et les oiseaux sauvages.

Envolées d'oiseaux à Thorney Island © French Moments

Envolées d'oiseaux à Thorney Island © French Moments

Ils constituent des zones de reproduction pour les poissons, de la nourriture pour les échassiers et les oiseaux sauvages et des sites de nidification pour les échassiers et les oiseaux marins.

Un échassier à Langstone © French Moments

Un échassier à Langstone © French Moments

Les marais salés peuvent contribuer à la défense contre la mer car ils peuvent réduire la force des vagues qui frappent les digues.


Les dunes de sable

Les dunes de sable se forment sur la côte lorsque les vagues transportent du sable sur le rivage et que le vent le projette en bancs.

West Wittering. Photo by suzie1906 via Twenty20

La plage de sable de West Wittering. Photo par suzie1906 via Twenty20

Le sable est piégé par les algues ou d'autres matériaux sur la ligne de rivage.

Plus tard, des plantes comme le chiendent et l'ammophile commencent à pousser et un embryon de dune se forme. L'ammophile (Marram Grass) est l'une des plus importantes plantes des dunes. Elle possède de longues racines qui descendent profondément à la recherche d'eau. Ces racines aident à maintenir les dunes ensemble.


Les galets

Les galets sont une accumulation de cailloux.

Dans le Chichester Harbour, il s'agit principalement de galets de silex, créés par l'érosion.

Plage de galets à Thorney Island © French Moments

Plage de galets à Thorney Island © French Moments

Les champs et pâturages

La majorité des terres entourant le Chichester Harbour est cultivée. Les terres agricoles peuvent être un habitat étonnamment bénéfique pour la faune. 

Champ cultivé à Prinsted © French Moments

Champ cultivé en été à Prinsted © French Moments

Lorsque la prairie se trouve près de la côte, elle peut être affectée par l'eau salée adjacente. Des plantes de marais salants peuvent apparaître, en particulier s'il y a des fossés ou des mares comme à Thorney Island. 

Prairie côtière à Warblington (et le pont de Hayling Island à l'arrière-plan) © French Moments

Prairie côtière à Warblington (et le pont de Hayling Island à l'arrière-plan) © French Moments

Prairie côtière à Warblington © French Moments

Prairie côtière à Warblington © French Moments

Bois et bocages

Il y a des centaines d'années, le Chichester Harbour était entouré de forêts de chênes qui s'étendaient jusqu'au rivage. Il ne reste que quelques zones de cette ancienne forêt de chênes, mais elles constituent une partie importante et attrayante du paysage.

Le vestige d'un bois ancestral à Warblington © French Moments

Le vestige d'un bois ancestral à Warblington © French Moments

Certaines des haies du Chichester Harbour sont les vestiges d'anciens bois. 

D'autres haies sont plus récentes car plantées il y a quelques siècles pour créer des champs. Elles ont tendance à contenir une forte proportion d'aubépine.

De nombreuses haies ont été supprimées pendant et après la Seconde Guerre mondiale afin d'agrandir les champs et de faciliter le travail des agriculteurs et de leurs machines.

Le bocage est maintenant lentement renouvelé. Les haies ont la plus grande valeur pour la faune si elles sont hautes et épaisses, et si elles forment un réseau continu. Elles sont utilisées par des oiseaux tels que le roitelet (Wrens) et le jacasseur/bécasseau (Yellowhammers), et des petits mammifères tels que le campagnol des champs.


Les oiseaux du Chichester Harbour

Si vous visitez le port de Chichester à tout moment de l'année, vous êtes sûr de voir quelques-uns des 55 000 oiseaux qui vivent ou visitent le territoire.

Cygne à Langstone © French Moments

Cygne à Langstone © French Moments

Pendant les mois d'hiver, on peut voir des milliers d'oiseaux sur les vasières à la recherche de leur nourriture. Cherchez la Bernache cravant (Brent goose) et les petits bécasseaux qui survolent les eaux.

Aigrette garzette à Langstone © French Moments

Aigrette garzette à Langstone © French Moments

Maman cygne et ses petits dans le port de Bosham © French Moments

Maman cygne et ses petits dans le port de Bosham © French Moments

Pourquoi les oiseaux choisissent-ils le Chichester Harbour ?

Le Chichester Harbour est un site privilégié parce que la nourriture y est abondante et qu'il y a peu de pollution ou de perturbation humaine. 

Les différents habitats - vasières, bancs de galets, marais salants, marais pâturés et dunes de sable - permettent à une grande variété d'oiseaux de tirer profit de la zone.

Marais pâturés à Thorney Island © French Moments

Marais pâturés à Thorney Island © French Moments

A la découverte du patrimoine culturel

Pour clore l'exploration du Chichester Harbour, citons les sites culturels incontournables, c'est-à-dire les villages à ne pas manquer si vous souhaitez découvrir la région.


Les villages à découvrir dans le Chichester Harbour

Découvrez sept localités dans la région : 

Langstone - un petit village côtier célèbre pour son phare-moulin emblématique (à qui il manque les ailes !)

Langstone © French Moments

Le village de Langstone au printemps © French Moments

Warblington - ancienne colonie saxonne fondée au 7e siècle, église St Thomas à Becket (11e siècle) et ruines du château de Warblington (16e siècle).

Le château en ruine de Warblington © French Moments

Le château en ruine de Warblington © French Moments

Emsworth - la localité la plus peuplée du Chichester Harbour, ancien port de pêche.

Queen Street, Emsworth © French Moments

Queen Street à Emsworth © French Moments

Thorney Island - une grande partie de l'ancienne île (aujourd'hui une péninsule) est occupée par une base militaire. Il est cependant possible d'en faire le tour à pied et de découvrir l'église Saint-Nicolas des années 1100.

West Thorney Church. Photo by Charlesdrakew [Public Domain via Wikimedia Commons]

L'église Saint-Nicolas de West Thorney. Photo : Charlesdrakew [Public Domain via Wikimedia Commons]

Prinsted - un hameau près de Southbourne qui comprend une dizaine de belles chaumières, dont certaines à pans de bois.

Prinsted © French Moments

Les chaumières de Prinsted © French Moments

Bosham - un des plus anciens villages du Sussex. Ce site historique est pittoresque avec son église millénaire et ses vieilles maisons au bord de l'eau.

Bosham © French Moments

Bosham © French Moments

Fishbourne - la localité la plus proche de Chichester. A découvrir : le palais romain de Fishbourne, la plus grande résidence romaine au nord des Alpes.

Le musée archéologique du Fishbourne Roman Palace. Photo : Charlesdrakew [Public Domain via Wikimedia Commons]

Le musée archéologique du Fishbourne Roman Palace. Photo : Charlesdrakew [Public Domain via Wikimedia Commons]

Notre découverte du Chichester Harbour est terminée. J'espère qu'elle vous aura inspiré pour découvrir ce territoire exceptionnel situé à quelques encablures du terminal ferry de Portsmouth avec ses liaisons maritimes quotidiennes avec la France (Bretagne & Normandie).

Partagez cet article sur les réseaux sociaux s'il vous a aidé ou plu... et pour terminer, voici une image à épingler sur Pinterest pour ne pas oublier le Chichester Harbour !

Chichester Harbour Pinterest © French Moments

Pour en savoir plus...

Quelques liens et sites internet intéressants sur le Chichester Harbour :

Avant de clore cet article de présentation du Chichester Harbour, voici quelques photos prises au fil des saisons...

Bosham © French Moments

Bosham © French Moments

Bosham © French Moments

Bosham © French Moments

Bosham Hoe © French Moments

Vue de Bosham et des South Downs depuis Bosham Hoe © French Moments

L'anse de Bosham © French Moments

L'anse de Bosham © French Moments

Emsworth et Spinnaker Tower © French Moments

Vue sur la Spinnaker Tower de Portsmouth depuis le port © French Moments

Blue Bell Inn, Emsworth © French Moments

Au Blue Bell Inn à Emsworth © French Moments

Langstone © French Moments

Langstone © French Moments

Langstone © French Moments

Les quais de Langstone © French Moments

Langstone, Chichester Harbour © French Moments

Maman cygne fait son nid près de Langstone © French Moments

Warblington castle © French Moments

Les ruines de Warblington castle © French Moments

Chichester Harbour © French Moments

La flèche de la cathédrale de Chichester vue depuis Thorney Island (Chichester Harbour) © French Moments

Thorney Island, Chichester Harbour © French Moments

Thorney Island, Chichester Harbour © French Moments

En train de prendre une photo à Emsworth © French Moments

En train de prendre une photo à Emsworth © French Moments

Coucher de soleil dans le Chichester Harbour (Thorney Island) © French Moments

Coucher de soleil dans le Chichester Harbour (Thorney Island) © French Moments

Thorney Island © French Moments

Fin de journée d'hiver à Thorney Island © French Moments

Thorney Island © French Moments

Crépuscule d'hiver à Thorney Island © French Moments

A propos de l'auteur

Pierre réside actuellement dans un charmant village du sud-est de l’Angleterre. Son organisation basée au Royaume-Uni, French Moments, promeut la France au public anglophone. Formateur de français en langue étrangère, Pierre est également un créateur de contenu prolifique. Il est auteur de livres culturels et compte plus de 1000 articles de blog à son actif. Pierre est en effet passionné par la découverte de l’Europe, du Kent à la Savoie et de Paris à la Rhénanie !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Transparence : Certains articles et pages du blog peuvent contenir des liens affiliés ou sponsorisés. Si vous planifiez un voyage, l’utilisation de ces liens nous aide à faire fonctionner le site et l’absence de publicité. Il n’y a aucun coût supplémentaire pour vous. Tout ce que vous avez à faire est de cliquer sur le lien et toute réservation que vous faites est automatiquement suivie. Nous vous remercions de votre soutien !

__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{"47f73":"Carnation","b168b":"Alabaster","3f001":"Wax Flower","6cb25":"Burnt Sienna","fdf1e":"White","6c62b":"Burnt Sienna"},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__
__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{"47f73":"Carnation","b168b":"Alabaster","3f001":"Wax Flower","6cb25":"Burnt Sienna","fdf1e":"White","6c62b":"Burnt Sienna"},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__

INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER ET RECEVEZ L'EBOOK

KENT & SUSSEX : Les plus beaux sites dans le High Weald

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"a2651":{"name":"Main Accent","parent":-1},"0ba8a":{"name":"Accent Low Opacity","parent":"a2651"},"c4e45":{"name":"Accent Medium opacity","parent":"a2651"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"a2651":{"val":"var(3f001)","hsl":{"h":15,"s":0.99,"l":0.01,"a":1}},"0ba8a":{"val":"rgba(255, 255, 255, 0.08)","hsl_parent_dependency":{"h":13,"l":1.44,"s":0.84}},"c4e45":{"val":"rgba(255, 255, 255, 0.2)","hsl_parent_dependency":{"h":13,"l":1.44,"s":0.84}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"a2651":{"val":"rgb(47, 138, 229)","hsl":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":1}},"0ba8a":{"val":"rgba(47, 138, 229, 0.08)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":0.08}},"c4e45":{"val":"rgba(47, 138, 229, 0.2)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":0.2}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"9bd08":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"9bd08":{"val":"var(--tcb-local-color-a2651)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"9bd08":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
ENVOYEZ-MOI L'EBOOK !
Destination Angleterre Ebook Gratuit
>